dimanche 3 novembre 2013

Un circuit de 15 jours, à travers le Laos et le Cambodge (janvier 2014) :



Agrandir le plan Laos 20 janvier 2014 : Jour 2 : VIENTIANE C’est à Vientiane capitale du Laos que notre voyage commençait.Vientiane, capitale du Laos depuis 1975 donne toujours l’impression d’une ville coloniale avec des maisons datant de l’époque coloniale française
Pot de bienvenue au bord du Mékong au coucher du soleil. Dîner spectacle. Nuit à Vientiane.
2014-01-20 Hotel Sengtawan Riverside à Vientiane. Ma chambre était confortable et spacieuse. Rien à dire sur les sanitaires et la douche qui sont très propres. Certes l’hôtel est un peu excentré du centre ville (15 minutes environ) mais la vue sur le Mekong et la Thaïlande, de l’autre côté de la rive est superbe.
Le petit-déjeuner servi par un personnel dévoué et serviable est correct. L’attraction de ce restaurant est sans doute la terrasse située au 5ème étage qui offre un superbe panorama sur la ville face au Mékong. Un lieu privilégié pour s’offrir un drink dans la fraîcheur du soir.
Visite du musée SISAKET: construit en 1824, c'est le seul monastère qui a survécu à la destruction de 1828, puis continuation de la découverte de Vientiane. Il a gardé un ensemble de bâtiments bien conservés qui déclinent des centaines de Bouddhas. Voilà un bon début pour notre périple à travers le Laos et le Cambodge dans notre quête du bouddhisme.


Ho Phra Keo (Haw Phra Keow, Ho Phra Keo, Ho Phra Kaew), est un ancien temple royal de la monarchie Lao à Vientiane. Il est situé au sud-est de Wat Si Saket sur Setthathirath Road, dans un magnifique parc de verdure. L'intérieur abrite aujourd'hui un musée et une petite boutique. On peut admirer dans les galeries extérieures une superbe collection de bouddhas en bronze.
Découverte de Vientiane avec le temple Pha That Luang, un monument bouddhique sacré, qui contiendrait la relique d'un cheveu de Bouddha. Il figure sur les armoiries du Laos et aussi sur les billets de banque. Symbolisant à la fois la religion bouddhique et la souveraineté Lao c’est le monument national incontournable. Il ne faut surtout pas manquer l'immense bouddha d' or couché à l'extérieur du temple.


L’arc de triomphe de Putuxai Vientiane.- Il se dresse à l'extrémité de l'avenue Lang Xang au cœur de Vientiane. Il a quelque chose de notre Arc de Triomphe parisien. L’ endroit est un haut lieu de l’histoire il a été érigé lors d’une période troublée de l'histoire laotienne.
La visite du vieux marché de Vientiane s'imposait. Il est particulièrement bruyant et odorant. On est bien loin de nos normes occidentales. C’est tout en « brut de coffrage » et il ne faut pas être regardant sur l'hygiène. Dans ce capharnaüm on trouve de tout, bouchers, poissonniers, fleuristes, marchands de tissus.


 Le gros avantage du vieux marché est incontestablement de proposer tant aux touristes qu' aux autochtones les produits essentiels à la vie courante. Bien évidemment le marchandage est de rigueur. C’est en tout cas une attraction à ne pas manquer tant la vie y est intense et tant il y a de choses à voir.
21 janvier 2014 : Jour 3 : VIENTIANE / PLATEAU DES BOLOVEN (TADLO) Transfert à l’aéroport de Wattai pour l’envol vers Pakse. Accueil à notre arrivée à l’aéroport de Pakse, visite rapide de la ville et transfert à Tadlo vers le Plateau des Bolovens.
Rencontre avec différentes minorités Alak
Rencontre avec différentes minorités Khatu, comme cet vieillard fumant sa pipe à eau
Visite prolongée dans les plantations de café.
et dans celles de thé.
Après midi à Tadlo dans un site superbe au bord de la rivière Sexet. Nuit dans un guest house à proximité des cascades locales. Déjeuner et dîner dans restaurant. Amis trappeurs amoureux de la vie au grand air c’est l’endroit rêvé pour découvrir la vie rustique au grand air et près d’une nature exubérante, aux sourds bruits des cascades est étourdissant. A priori pas besoin d’équipement moderne comme la télévision ou l’eau chaude, surtout dans le complexe A qui se trouve en hauteur prés des cascades. Dans le complexe B il y a plus de confort. Tadlo Lodge est une expérience géniale à faire pour se retrouver soi-même face aux éléments naturels.
22 janvier 2014 : Jour 4 : TADLO/ CHAMPASACK
Pour arriver à Champasak j'ai connu l'enfer des routes. Mais d’agréables surprises en cours de route comme la cascade.
Lors du retour à Pakse nous fîmes des arrêts à Tad Phasouam, à Tad Yeuang, et au village de tissage Ban Lao Ngam. Puis, nous avons pris un bateau traditionnel pour 2 heures de croisière au fil du Mékong en direction de l’ancienne capitale royale de Champassak.
A Paksé le Champasak Grand Hotel est bien situé et il offre sur le Mékong une superbe vue. L’accueil y est sympathique et les chambres spacieuses et propres. Un lit bien douillet après un bon bain bien chaud, sont forts appréciables, surtout après l’expérience de la nature profonde vécue sur les hauts plateaux de Boloven à Tadlo Lodge. Le petit déjeuner est asiatique (potages, omelettes, pâtes, nouille, soupe)… amis on trouve toujours du pain de la confiture et du café pour manger à l’occidentale. Personnellement j’ai apprécié les jardins de ce complexe. Ils dégagent une ambiance très « zen » propice au calme et à la sérénité.
Promenade jusqu'aux chutes de Kohn Phapheng notre arrivée sur l’île de Khong. Ces chutes, les plus grandes cascades de l' Asie, donnent un aperçu des rapides sur le Mékong, elles font une séparation entre les deux principaux biefs du Mékong. Khonephapheng tombe dans la chute d'eau "Li Phi", un endroit où le Mékong prend sa profondeur avant de poursuivre sa course dans la mer de Chine du Sud.
Elles sont spectaculaires à voir, et constituent l'ne des plus importantes chute d'eau d' Asie..


Arrivée sur l’île de Khong en fin d’après midi et installation dans notre hôtel, puis flânerie à la découverte de la vie dans les villages et les temples. Déjeuner et dîner dans un restaurant. 23 janvier 2014 : Jour 5 : VAT PHOU / ILE DE KHONG Après le petit-déjeuner, route vers Vat Phou (à 8 km de la ville). En route, arrêts dans plusieurs villages. Arrêt à Phou Asa. Il s’agit d’un temple pré-Angkorien classé au Patrimoine Mondial depuis 2002. Les ruines datent principalement, du X° et XI, mais la partie initiale date du V° siècle et occupe un site grandiose. Ce site est magnifique et l’effort physique pour arriver au sommet est la récompense assurée pour celui qui est parvenu à grimper toutes les marches étroites qui mènent au sommet.
Visite du site à dos d’éléphant sur le site de Vat Phou. C’est un ensemble de tours hautes de 2 mètres, constituées de pierres plates empilées on y retrouve une grande similitude avec les donjons de nos châteaux forts. Les Laos la vénèrent comme l'ancienne forteresse d'un roi Attapeu. Vat Phou était consacré au culte du dieu indien Chiva, sous sa représentation du linga (ou phallus)


2014-01-23 et 24 Done kong : quelques mots sur l’hôtel Senesothxeune Hotel où nous avons passé deux nuits. Cet hôtel, est bien situé. Le propriétaire est un laotien né à Paris, l’accueil est donc cordial. Le service est de qualité (on sent que le patron a fait des études hôtelières) on sent le professionnalisme… Que demander de plus après avoir connu la latérite poussiéreuse des routes sur des centaines de kms qu’une chambre propre, spacieuse et surtout calme. Senesothxeune Hotel offre ce cadre agréable avec une superbe terrasse de plain-pied sur le Mékong
24 janvier 2014 : Jour 6 : ILE DE KHONG Après le petit-déjeuner, balade sur la partie la plus large du Mékong, au milieu des îles (Si Pan Don veut dire 4 000 îles). Visite de Donedet et Donekhone, Li Phii, Khone Pasoy. …La vie des pêcheurs et des paysans...les vestiges de la présence française.. J’ai ainsi parcouru le sud Laos en compagnie d’un excellent guide francophone Monsieur Noy qui proposa de déjeuner dans restaurant La « Fleur du Mékong » sur l'île de Khone (une entreprise familiale) qui prépare d’intéressants repas autour de 20 000-50 000 LAK, la spécialité est ragoût de canard. . (tel :020-5676 3141 ou 030-9553047) . Un endroit qui vaut le détour. Son mail NOY: noyneuamek@yahoo.com
25 janvier 2014 : Jour 7 : ILE DE KHONG / DONG KRALOR / KRATIE Après le Petit déjeuner à l’hôtel, ce fut le transfert jusqu'à la frontière Lao Cambodgienne vers 10h.
25 janvier 2014 : Jour 7 : Arrivée à Dong Kralor – Trapaing Kreal. Accueil par votre guide francophone et transfert directement à Kratie. Le déjeuner fut pris dans un restaurant local en cours de route, pour arriver à Kratie en fin d’après midi et transfert à l'hôtel pour check-in.




L’hôtel Kratie Oudom Sambath avait été retenu par notre tour opérator en raison de sa proximité des embarcadères. Ma chambre était propre, mais elle donnait sur une cour; ce qui n’est guère génial pour un touriste. La salle de bain n’avait que le strict minimum et l’ensemble des équipements restait quelque peu moyen, pas de wifi, et une TV défaillante…Le petit plus est peut être l’emplacement sur les rives du Mékong et la proximité du centre ville qui offre de belles architectures coloniales toujours bien entretenues. Notre programme comportait une matinée les dauphins du Mékong, à Kampi, qui sont (paraît-il) incroyables.
26 janvier 2014 : Jour 8 : KRATIE / KG. THOM.- Après le petit déjeuner ce fut la visite de Kratié pour admirer l'architecture coloniale de cette petite ville située au bord du Mékong et départ en petite barque pour apercevoir les gros dauphins d'eau douce. Ce magnifique spécimen est considéré comme" un animal sacré" dans ces pays d'Asie à tel point que souvent certains groupes aident les pêcheurs à rabattre le poisson ( ancestrale mission de vie de nos mammifères)...
2014-01-26 Kampong Thom Village Hotel. Cet hôtel reflète le Cambodge profond. Même si le village palpite d’une sono grinçante les événements (meeting, mariages…) la forêt tropicale est là, luxuriante et les orchidées poussent à foison…
Kampong Thom Village Hotel est correct. Ma chambre était vaste et propre, le mobilier est de style colonial. La salle de bain, est correcte mais très limitée en accessoires de toilettes. Le Lit est bon et l’on à peine à en sortir jusqu’aux chants des coqs vers 5 heures du matin. Le petit déjeuner copieux, est servi dans une salle à manger qui donne sur une « mini-serre » de plantes exotiques.
Bong Thom Homestay Road to Banteay Srei Temple, Siem Reap, Cambodge Le Bong Thom Homestay est un endroit idéal et calme pour se reposer du tumulte des temples de Angkor Wat et de Angkor Thom. Cet oasis de verdure se situe à mi route entre les prestigieux sites et la ville de Siem Reap dans la campagne khmère. Le restaurant est typique de la villa traditionnelle cambodgienne sur pilotis. Notre menu comprenait une entrée de salade de mangue avec du poisson fumé, avec une soupe de légumes et de thon (Sambor proherl) ; le plat de consistance se composait du traditionnel mélange de porc en lamelles, avec de l’émincé de poulet, et du « pokchoy » frit accompagné de riz. En dessert bien évidemment il s’agissait des fruits cultivés sur les 3,5 hectares de la propriété (ananas, mangues, et fruits du dragon). Voilà un endroit tranquille et reposant à ne surtout pas manquer sur la route des temples.
Koulen Restaurant Le restaurant est gigantesque et peu propice à l’intimité environ 200 couverts pour un buffet plutôt froid mais varié. Le style ressemble plus à self service que celui d’un restaurant et c’est dans la bousculade qu’il faut aller chercher ses plats qui sont de moins en moins approvisionnés au fur et mesure que le spectacle approche. Le show commence vers 19 h 45 et dure une petite heure… Notre groupe d’une vingtaine de personne l’a beaucoup apprécié. Tout est dans la symbolique comme la sublime « lutte » entre la foudre et le tonnerre.

 Neary Khmer Restaurant Salakansang Villages, Svaydangkum Commune, Siem Reap City, Cambodia. Siem Reap +855, Cambodge Loin du tumulte des temples de Angkor Wat et de Angkor Thom ce restaurant ultra moderne est situé dans une rue parallèle Pub Street. Le service y est plaisant et la carte des menus bien fournie. Notre menu de groupe comprenant en entrée une salade de salade de bananes aile de poulet frit puis une Soupe de potiron avec du pain à l'ail, le plat de consistance était un composé de poisson « amok » et une grillé brochette de bœuf servis avec du riz cuit à la vapeur , en dessert un beignet de banane avec de la glace au chocolat. Une bonne adresse à retenir. L’accueil est de qualité et le service irréprochable dans un cadre enchanteur et paradisiaque. Nous avons dîné lors de notre dernière soirée à Siem Reap dans ce restaurant qui fleure bon la fine cuisine. Reposant à souhait on se laisse au fil des jets d’eaux et des bassin qui donne une fraîcheur à l’établissement. Demander à voir la collection des billet de banques anciens… le patron m’a assuré que sa « grand mère » figurait sur l’un d’entre eux. Un lieu romantique et authentique, situé non loin du vieux marché et qui vaut le détour.


27 janvier 2014 : Jour 9 : Kampung Thom / SIEM REAP Après le Petit-déjeuner à l’hôtel nous prîmes la route pour faire la visite des temples: Sambor Prasat Yeai Poeun, on peut voir une suite de temples érigés sur le site Angkor Wat. Ils sont bâtis en briques mais la jungle inexorablement reprend ses droits… A l’évidence leur état de délabrement est énorme. Des efforts de réhabilitation sont entrepris par les autorités cambodgiennes. Notre guide a expliqué que des démarches visaient à une inscription au patrimoine mondial de l’ UNESCO
Sambor Préi kuk, constituent les plus anciennes ruines d'Angkor. Elles sont construites en briques comme celles de Sambor Prasat Yeai Poeun la jungle inexorablement reprend ses droits en les étouffant dans une luxuriante forêt. Situées à une petite heure en bus de la route nationale et à 2 heures de Kampong Thom, elles sont une excellente approche sur le site d’Angkor Wat. Là aussi notre guide a expliqué que des démarches visaient à une inscription au patrimoine mondial de l’ UNESCO
Le 2014-01-27 Déjeuner au restaurant, Sambor Village Hôtel. Democrat Street (Brochea Thebatey), Kampong Thom, Cambodge. Sur la route des temples de Sambor Prei Kuk, quelques kms avant le Pont Naga à Kampong Kdei, se niche un havre de paix au Sambor Village restaurant. C’est là que nous fîmes halte pour le déjeuner. J’ai apprécié cette halte tant par la beauté et le calme du lieu (en fait il s’agit d’un village avec piscine, jardins, et petits bungalows) que par la gentillesse du patron. Le déjeuner fut excellent bien préparé et servi par un personnel fort sympathique très agréable. J’ai trouvé la salade fruit rafraichissante et surtout excellente.
Route pour Siem Reap. En chemin visite du Pont Naga à Kampong Kdei. Kompong Kdei.- Siem Reap, Cambodge Le pont Kampong Kdei, l'une des merveilles d'ingénierie de la construction faite en blocs de latérite séchée. Érigé à environ 45 km au sud-est de Siem Reap, le long de la RN6. Vieux de 800 ans c'est et le plus long des ponts antiques, haut de 14 m. il a servi de décors à de nombreux films. Une architecture à ne pas manquer, en effet le pont Naga (serpent à plusieurs têtes) du 13ème siècle.Il s'agit du roi serpent à sept têtes Muchalinda, "surgissant d'entre les racines de l'arbre sous lequel Bouddha méditait, s'enroula en sept anneaux et déploya le capuchon de ses sept têtes pour protéger le seigneur Bouddha jusqu'à ce que les flots se retirent". cette anecdote nous a été rapportée par le guide
28 janvier 2014 Kabal Spean Angkor | Kulen Hills, Siem Reap, Cambodge Cette seconde journée à Angkor débuta par une excursion dans la forêt (presque primitive) pour découvrir Kbal Spien, C’est une randonnée assez musclée pour laquelle de bonnes chaussures s’imposent car la nature sauvage vous y attend.
Randonneur confirmé j’ai adoré ce parcours qui longe la rivière aux Mille Linga qui fut très plaisant et bien rafraîchissant. La récompense est à la clef en découvrant le temple de Banteay Srei, la "Cité des Femmes", un bijou de grés rose entièrement sculpté, dédié à Shiva et construit au 10 ème siècle par le roi Jayavarman V.
L'après-midi, visite des temples de Prasat Kravan, Il s’agit d’un petit temple reconstruit par les allemands, en briques rouges. C’est à l’intérieur de la tour centrale qu’il faut porter son attention. De superbes bas-reliefs ornent les murs. Ainsi Vishnou aux huit bras sur le mur du fond; à droite il est monté sur un garuda. La tour Nord met en évidence la conjointe de Vishnou, Lakshmi.- L’endroit est particulièrement calme et tranquille
Banteay kdei.- Temple d'inspiration bouddhique le Banteay Kdei (littéralement « la citadelle des cellules monastiques ») est l’un des fleurons du complexe de Srah Srang à Angkor. Edifié par Jayavarman VII vers l’an 1185, il baigne dans un site qui dégage une douce ambiance.. L’endroit est particulièrement calme loin de l’agitation des touristes.. J’y ai particulièrement admiré la finesse de l’architecture mais surtout les sculptures des Apsara et devata. Dommage que les gigantesques fromagers mangent l'édifice en plusieurs endroits.
Sras Srang, c'est le "bassin des Ablutions" creusé en 953 pour faire une piscine royale. Le roi y fit aménager tout autour des escaliers et des terrasses de grès, ornés de lions et de nagas. Les mesures du Sras Srang sont de 800 m sur 400 m! De superbes photos sont à y faire au lever de soleil.
Ta Prohm, est érigé sur un site merveilleux qui est le plus visité et l'un des plus célèbre d'Angkor. Construit comme le Bayon à la fin du XII° siècle, son nom signifie "grand-père Brahma". Longtemps il a été laissé dans un état proche de sa re-découverte au début du xxe siècle, la jungle y a repris ses droits en l’ enfermant dans une luxuriante forêt. Choisit par l'École française d'Extrême-Orient comme "concession au goût général pour le pittoresque" (Glaize) ce temple est en restructuration il résume en lui ce qu’est la cité perdue d’Angkor, dans ce mélange de sculptures, perdues parmis les banians
Ta Keo, J’ai visité ce temple en pleine après-midi parmi une foule dense… la montée au sommet vaut la peine d’être faite, le panorama est superbe... attention elle est très raide. Mon conseil, restez prudent car les étroites marches ne sont pas toutes de même hauteur et ne disposent toujours de rampe
Thommanon,est un petit temple du XII° siècle, très calme à l’intérieur duquel sont représentées de nombreux bas-reliefs d’une fort belle facture détaillant Ramakerti ("la gloire de Rama") dans la version khmère.C'est à voir ne serait-ce que pour comprendre la symbolique des danseuses "Aspara" et l'endroit n'est pas assailli par les touristes .
Chau Say Tevod Construit par le roi Suryavarman vers la fin du XI° siècle et pendant la moitié du 12ème siècle le temple indouiste de Chau Say Tevoda se situe à l'est de la porte de la Victoire de Angkor Thom. On ne peut pas le manquer il est à 500 m de la route de Thommanon. Il est en totale reconstruction... Les inconditionnels de l' architecture seront ravis de s'y arrêter.
29 janvier 2014 Angkor Thom C’est en Tuk-Tuk, en traversant la ville de Siem Reap que nous partîmes à la découverte des sites d'Angkor Thom via la porte du Sud Angkor Thom. Angkor Thom est la vaste ville royale, du centre du site archéologique construite à l’apothéose de l'ère angkorienne.
Tous les vestiges sont splendides. Notre guide a pris beaucoup de temps pour nous faire découvrir les parois sculptées de la terrasse aux éléphants, et de la terrasse du roi lépreux . Un grand merci à lui nous lui en sommes reconnaissants. Mon conseil rester au minimum trois jours à Siem Reap et acheter un "Angork Pass" de 40 US$ valable trois jours.
L'ancien Palais Royal se situait dans le prolongement du temple-montagne du Bayon. Le temple Baphûon encore appelé « Baphuon temple mountain », c’est un siècle de restauration" pour reprendre le titre du livre de Pascal Royère (éditions Autrement, 2008) soutenu par l’ École française d'Extrême-Orient. Son histoire remonte à l’an 1060, elle est fascinante. Le temple en lui même est d’une conception intéressante, une sorte de pyramide mène au sommet, dieu merci des escaliers y sont aménagés… mais la montée reste raide. Au sommet le panorama est splendide. Lors de la descente j'ai particulièrement apprécié l'énorme complexe d' une immense construction de briques représentant un "bouddha couché"
A voir les fondations de l' ancien palais royal. Elles constituent la « Terrasse des Eléphants » et la « Terrasse du Roi Lépreux » en un long soubassement de 300 métres. Le détour vaut la peine d’être fait, il offre une superbe vue sur un site interessant.
Victory gate :C'est un passage obligé pour se rendre sur les sites de Angkor Thom et Angkor Vat. Ce portail est très symbolique, il représente en effet la quadruple tête de Brahma, récitant un des quatre Veda.
Bayon (Angkor) Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge C’était « le clou du spectacle » de notre voyage. Une approche des temples aux 200 visages dont les regards sont impénétrables et mystérieux est indispensable pour comprendre la doctrine Zen du Bouddhisme. Le temple-montagne du Bayon avec ses 1200m de bas reliefs extraordinaires relatant les combats et batailles navales entre les Khmers et les Chams, est sans doute le plus bel exemple. Classé au patrimoine mondial de l’ UNESCO c’est bien évidemment une chose à ne pas manquer.
Angkor Archaeological Park. Etant gamin j’étais fasciné en lisant les revues consacrées aux cités lointaines et aux temples engloutis d’Angkor par une forêt hostile. Souvent je rêvais de voir ces lieux énigmatiques concrètement. Voilà aujourd’hui j’ai réalisé ce rêve pour 40 US$ .
Quel étrange spectacle de voir cette nature reprendre son naturel sur des gigantesques constructions annihilant une civilisation qui s’est perdue dans la nuit des temps.
L'après midi, c'est achevée par un superbe coucher du soleil sur Phnom Bakhèng. Dans l'après midi, après la visite des temples d'Angkor Wat cette ville qui devint une « Pagode », il nous fut donné de pouvoir admirer le coucher du soleil sur Phnom Bakhèng. Arrivé au sommet du temple après une petite promenade à travers un chemin facile d'accès mais noir de monde. La vue sur la plaine est superbe. . Au loin les montagnes se découpent alors que le soleil descend. doucement derrière la forêt, pour laisser dans le noir se dresser fièrement la silhouette de ANGKOR VAT. C'est un spectacle superbe et romantique à souhait à ne surtout pas manquer.
Le souper fut pris dans ASIAN SQUARE Restaurant & Lounge 7 Makara Street, Wat Bo Village, Siem Reap 12000, Cambodge Situé à quelques minutes du marché couvert ce très joli restaurant a de quoi satisfaire le consommateur. L’accueil y est très bon et le jardin intérieur apporte une touche de fraîcheur certaine. Le service est excellent et le personnel toujours gentil. La cuisine raffinée est apportée dans de bien jolies assiettes. C’est une bonne adresse à conserver!
30 janvier 2014 : Jour 12 : SIEM REAP (ANGKOR) / VILLAGES FLOTTANTS PREK TOAL Tonle Sap Lake, notre circuit proposait de 3 jours à Angkor, et dans notre programme une excursion de la journée sur le lac Tonle Sap avait été prévue via la communauté de villages flottants de pêcheurs. C’est l'ONG Osmose qui avait été retenue par le tour opérator pour nous piloter durant cette journée pique-nique vers la réserve naturelle de Prek Toal.
Là on y trouve beaucoup d'oiseaux et des observatoires munis de puissantes longues-vues sont aménagés dans les arbres pour mieux les observer.
Cette réserve se visite en petite barque à rame (avec rameur !) environ 2 à 3h de visite.
De retour de la réserve de naturelle de Prek Toal une halte fut faite à Siem Reap, aux chantiers écoles des artisans d’Angkor, installés dans un superbe parc. Ils qui contribuent à la restauration des monuments d’Angor.
Les élèves en grande majorité des khmers à la situation précaire, travaillent sous nos yeux qui en restent ébahis tant les techniques utilisés remontent à la nuit des temps. Il s’agit en fait d’une entreprise qui vend dans cinq magasins, évidemment les produits ne sont pas donnés… mais ils sont tellement jolis qu’il est difficile de résister à la tentation d’acheter!
27 au 30 01 2014 Siem Reap du Ancient Angkor Hotel J’ai adoré ce charmant hôtel trois étoiles dans lequel je suis resté trois nuits. Ma chambre était parfaitement aménagée : un mobilier entièrement en acajou massif, une salle de bain bien aménagée et pourvue d’un nécessaire de toilette. L’établissement est hyper propre et son personnel, des plus adorables, garde toujours le sourire. En toute circonstance il reste très serviable à l’écoute des clients surtout en cuisine où il ne lésine pas sur le petit déjeuner. Le restaurant jouxte la piscine cela donne une fraîcheur fort appréciée et plutôt agréable dans un pays où le climat est tropical! Il ne faut surtout pas manquer le Sky-Bar, perché sur les hauteurs de l’établissement, pour s’offrir un drink, tout en regardant le coucher du soleil. Cela a quelque chose de magique. C’est un des meilleurs hôtels que j’ai fréquenté au Cambodge.
31 janvier 2014 : Jour 13 Phnom Penh, Cambodge ( environ 6h de route au départ de SIEM REAP pour arriver Diamond Hotel 172-184 Monivong Blvd, Sangkat Phsar Thmey II, Khan Daun Penh, Phnom Penh.
J’ai passé ma dernière nuit au Cambodge du 31 janvier 2014 dans cet établissement pimpant et luxueux et fraîchement refait. Ce fut, pour moi et mes amis, un retour à la civilisation après un périple de quinze jours à travers le Laos et le Cambodge. Les chambres sont propres et de catégorie internationale. Cet hôtel offre d’excellents services, tant aux cuisines qu’à l’office et à l’accueil. Le personnel parle fort bien l'anglais. la TV et la connexion Wifi existe dans les chambres mais il n’y a pas de salle « buisness » pourvue de computeurs. Situé à côté du Marché Central l’hôtel permet une immersion totale dans la vie quotidienne cambodgienne. Personnellement j’ai apprécié la salle de restaurant avec ses énormes aquariums qui font office de vitrage mais encore l’accès libre aux terrasses tant la nuit qu’au petit matin pour y faire des photos de la ville de Phnom Penh. Voilà un lieu à recommander.
Phnom Penh Restaurant Khmer (midi) : FBC - Food & Beverage Center in Business Listing No. 20, St. 334, 12302 Phnom Penh Mobile Phone 012 838 435 Tel 023 6609 222

Palais Royal Sothearos, Street 240 & 184, Phnom Penh, Cambodge.- Le palais Royal et la pagode d’ argent, P. Phnhea Yat, Phnom Penh, Cambodge.- Un des monuments incontournables de Phnom Penh est sans nul doute le Palais Royal et la Pagode d’ argent. Certaines pièces de la résidence du roi sont interdites mais interdiction formelles d’y faire des photos. Il faut compter deux bonnes pour visiter ce superbe édifice, et son magnifique parc floral. Wat Ounalom Sothearos Boulevard, Phnom Penh, Cambodge Suite à la visite du Palais royal, et de la pagode d'argent, notre guide se proposa de nous faire visiter le plus ancien centre de bouddhisme cambodgien. Wat Ounalom construit en 1443 est une référence à ne pas manquer lors d’un passage à Phnom Penh



Bopha Phnom Penh - Titanic Restaurant Sisowath Quay | Riverside, Phnom Penh 855, Cambodge Situé au bord du Tonlé Sap, en khmer « grande rivière d'eau douce », ce restaurant a de quoi charmer le touriste même si il est exigeant. Effectivement voir la nuit tomber sur la ville, voir scintiller les barques sur les eaux noires du fleuve sont vue magnifique ! La restauration typiquement cambodgienne est faite par un personnel sympathique. Le service que j’ai trouvé un peu lent (surtout sous les énormes ventilateurs) reste agréable, mais une danseuse khmère nous gratifie de danses Apsaras. Je garderai de ce cadre enchanteur un excellent souvenir.



Khmer Surin No. 9 Street 57, Phnom Penh, Cambodge Personnellement j’ai apprécié ce restaurant perdu dans un jardin, où les bougainvilliers et les orchidées naturelles, font leur loi. C’est dans cette luxuriante végétation que le mobilier, les fauteuils et les tables se confondent. C’est ravissant. La cuisine typiquement khmère est appréciable même si elle reste très épicée, et si certains personnels sont néophytes, les plats restent fins. J’ai adoré les fruits en dessert.
01 Février 2014 : Jour 14 : PHNOM PENH / Bangkok / PARIS Visite du Palais Royal et de la Pagode d’Argent:
Wat Phnom Street 96 | Norodom Blvd, Phnom Penh, J’ai visité ce temple le 1 février 2014 lors de la fête du Têt. Il y a une foule considérable et des cohortes de mendiants, des offrandes leurs sont faites. La montée au temple constitue une ballade agréable bien ombragée. Les parfums des fleurs sont doux, surtout celles des lotus pliés pour les offrande. Des vendeurs vous proposent des oiseaux à relâcher pour améliorer son Karma. Mais loin des marchands du temples à l’intérieur on se laisse aller à la méditation surtout face au grand Bouddha noyé dans les fumées des énormes bâtons d’encens.
National Museum 13th St. | Between 178th and 184th Sts., Phnom Penh, Cambodge Lors de notre séjour à Phnom Penh, la visite du National Museum, figuré à notre programme. Un fort beau bâtiment dont les pièces du d’exposition sont vastes et bien aménagées. Les esthètes et les historiens sont comblés tant les œuvres proposées de la période pré Angkorienne à la période post Angkorienne sont riches… Dommage qu’il soit interdit de faire des photos à l’intérieur. on peut se rattraper sur les magnifiques jardins. A ne pas manquer ne serait-ce que pour l’atmosphère "Zen" qui flotte en ce lieu.




La Pagode d’argent Phnom Penh, Cambodge Si l’endroit est à l’écart du Palais Royal il a néanmoins la particularité d’être pavé de plaques d'argent massif. L’intérieur de cette pagode est superbe, dommage que les photos ne sont pas autorisées.On ne peut rester insensible face aux nombreux de bouddhas et à leurs avatars. L'endroit est très fréquenté mieux vaut avoir un bon guide.


A voir sur la route la Statue du Khmer Chuon Nath qui est située au rond-point du parc Hun Sen. Ce patriarche érudit, était le plus grand chercheur de littérature khmère et du bouddhisme au cours du 20e siècle, egalement sur la statue des héros Decho Mead et Decho Yos... nos dernières curiosités de Phnom Penh avant l' aéroport:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire