lundi 9 juillet 2012

De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator du 1 Septembre au 12 septembre 2011
De 2011-Sept- Sibérie
Un voyage hors du commun, des contrées sauvage de Sibérie et de Mongolie avant d’arriver prés de la Grande Muraille en Chine. Une invitation à la découverte de la nature dans toute sa splendeur à travers des paysages grandioses : forêts de bouleaux et de pins, villages de cabanes en rondins, lacs immenses, steppes et désert. Un voyage d’exception à bord du mythique Transsibérien, une expérience inoubliable, dans un monde unique et hors du temps. Jour 1 : Paris – Irkoutsk Départ De Paris pour Irkoutsk via Moscou par vol de ligne régulier. Nuitée en vol vers la Sibérie, où nous sommes attendus par notre guide Margarita . Jour 2 : Irkoutsk – Lac Baïkal (60 km -1h30) Arrivée le matin à Irkoutsk, près du Lac Baïkal, Perle de Sibérie. Ce lac, le plus grand réservoir d’eau douce au monde, est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1996. A votre arrivée, accueil par notre guide francophone et départ en bus pour le lac, situé à 60km au sud est d’Irkoutsk. A Listvianka, village de pêcheur et de villégiature.
De 2011-Sept- Sibérie
La visite du Musée limnologique du Lac Baïkal, s’impose pour mieux comprendre la biodiversité et les équilibres écologiques du lac. On y découvre les profondeurs abyssales comme si on y était! Un peu d' histoire, c’est au village de Listvianka que fut ouvert la station limnologique du Baïkal, en 1928. Cette station aujourd’hui est devenue musée en 1993. Elle retrace toute l'histoire de la faune et de la flore du lac Baïkal dans un énorme complexe de 11 aquariums, approvisionnés en eau extraite dans le lac à une profondeur de 500 mètres. Dans ce milieu évoluent 20 espèces différentes de poissons, 5 espèces de crustacés, 3 espèces d'éponges et 2 espèces de mollusques, et même un couple d’otaries. La station gère également un arboretum ("Kamenouchka") qui occupe une superficie de 4 hectares dans laquelle serpente à travers la forêt et une colline steppique pittoresque, un ruisseau, qui rejoint les rives du Lac Baïkal.
De 2011-Sept- Sibérie
Après la visite, départ en bateau pour une visite de l’ancienne ligne ferroviaire du Lac Baïkal avec ses nombreux ouvrages d’art (80 tunnels et ponts à flanc de montagne). Balade à pied le long de la ligne ou repos près du rivage. Repas de midi sous forme de pique-nique convivial au bord du lac avec produits locaux. Retour en bateau à Listvianka tout près de l’embouchure de la rivière Angara. Installation à l’hôtel situé au bord du lac et temps libre dans le village.
De 2011-Sept- Sibérie
Dîner. Nuit à l’hôtel. Situé à 40 miles de Irkoutsk le petit hôtel Terema Hôtel dominé la cordillère Khamar- Daban surplombe le lac Baïkal. Il est construit dans le style authentique des isbas russes entièrement en bois de pin, ce qui lui confère une atmosphère de détente. Les 18 chambres disposent du chauffage au sol, elles sont parfaitement équipées en sanitaire et cabinets de toilette individuels et dotés d’équipements modernes téléviseur et téléphone. L’ hôtel dispose d’un sauna traditionnel russe. Le restaurant possède un service complet de copieux plats russes et sibériens. Un petit déjeuner léger est servi chaque matin. La décoration dans son ensemble est en rapport avec l’épaisse foret sibérienne, et j’ai apprécié le salon avec sa cheminée.



Jour 3 : Lac Baïkal – Irkoutsk (60 km -1h30) L’écomusée en plein air de Taltsi. Au km 47, sur la route vers le Baïkal (voir « Baïkal »).- IRKOUTSK Russie Tél. : 334 705 Taltsi ! C’est le nom de l’ancien village qui a été englouti par la construction du barrage sur la rivière Angara dans les années 1950. Il regroupe des exemples authentiques des premières habitations de la Sibérie. Le parc ouvert dans les années 1970 s’étend sur plus de 70 hectares. A l’origine en cet endroit habitaient les Evenques , puis vinrent s’y établir les Bouriates issus d’un brassage entre populations chamanistes indigènes et nomades mongols aux IXe et Xe siècles.
De 2011-Sept- Sibérie
L’ensemble de l’écomusée de plein air met à l’évidence les architectures des isbas cosaques, aux tentes traditionnelles en peau qu’utilisaient les populations nomades. Le village cosaque est l’attraction a ne pas manquer, du fortin cosaque avec sa grande tour carrée à l’église russe, de la petite chapelle aux riches isbas des cosaques, aucun détail de la vie difficile en cette contrée de la Sibérie ne manque. Il représente une riche collection ethnographique.A ne surtout pas manquer pour mieux relire Michel Strogoff, le roman de Jules Verne paru en 1876 écrit spécialement pour la visite du tsar à Paris. Retour vers Irkoutsk pour un déjeuner typiquement russe. Après le repas, tour de ville d’Irkoutsk, ville fondée en 1661 par le cosaque Yakov Pojanbov sur les rives de la rivière Angara. Irkoutsk a conservé en partie son aspect historique : anciennes maisons de bois construites et assemblées sans aucun clou, fenêtres ajourées d’un travail fin, mais aussi édifices de pierres d’architecture purement sibérienne.
De 2011-Sept- Sibérie
Dans le cadre du tour de ville, visite de la maison musée du prince Volkonski décabriste, qui avec le prince Sergueï Troubetzkoï furent déportés en 1825 en Sibérie, avec toute leur famille les princesses Maria Volkonskaïa et Ekaterina Troubetskaïa, une Française née Loubrevie de Laval.L'insurrection décembriste ou insurrection décabriste — de décabr, décembre en russe — est une tentative de coup d'État militaire qui s'est déroulée à Saint-Pétersbourg le 14 décembre 1825 afin d'obtenir du futur tsar Nicolas Ier une constitution. L'insurrection fut durement réprimée par le nouvel empereur.Neuf aristocrates et leurs épouses prirent elles aussi le long chemin de la Sibérie pour rester avec leur mari dont Prascovia Egorovna Annenkova, une Française née Pauline Gueble épouse de Ivan Alexandrovitch Annenkov et leur fille Olga Ivanovna qu'elle emmena, dont Camille Ivachova, une Française née Le Dantu épouse de Vassili Ivachiev, dont Alexandra Grigorievna épouse de Nikita Mouraviov, dont Natalia Dimitrievna Fonvizina épouse de Mikhaïl Fonvizine, dont Elizaveta Petrovna épouse de Mikhaïl Narychkine. Vu la jeunesse des conjurés, très peu étaient mariés. Ce n'est qu'en 1852 que quelques survivants furent autorisés à rentrer chez eux.(C.F. Wikipedia).
De 2011-Sept- Sibérie
Dîner tôt en ville au Фиеста‎ (Fiesta) улица Урицкого, 16 город Иркутск, Иркутская область, Россия 8 (395) 220-30-33.- fiesta.irkutsk.ru‎ La décoration de ce vaste complexe de restauration à quelque chose de très occidental. Le chef propose une vaste gamme de menus qui sauront ravir les clients les plus exigeants. (Euromenus, spécialités japonaises, pizzas, menus enfants, fast-food...) L'ambiance est très feutrée et douce. J'en garde un bon souvenir.

========== En route pour la Mongolie=========

http://www.ambassademongolie.fr/aller-en-mongolie/lieux-visiter-mongolie/


 
De 2011-Sept- Sibérie

Jour 4: Départ en transmongolien en début de soirée. Nuit à bord du Transmongolien on découvre de vastes étendues de steppes et de la taïga de la Sibérie… La journée est consacrée à la découverte de la vie à bord du train. Les contacts avec les autres voyageurs touristes, de toutes nationalités : Russes, Chinois, Mongols… se fait facilement. Le trajet est rythmé par les quelques arrêts : la population locale attend pour vendre fruits, beignets, légumes, poissons dans pratiquement toutes les gares. A bord du train, la nourriture nous est fournie sous forme de panier repas depuis Irkoutsk. Les potages et la réhydratation des aliments est possible avec un énorme percolateur.- Pension complète à bord du train. Nuit à bord.


Jour 5 : Oulan Bator – Parc national de Terelj Arrivée tôt le matin à Oulan Bator, la capitale mongole. Accueil à la gare par La jeune locale UUREE et départ pour le coeur de la steppe de Terelj, au sein d’une des plus pittoresques régions de Mongolie, connue pour ses magnifiques formations rocheuses et ses grandes prairies. Le parc est situé à environ 40 kilomètres de la banlieue d’Oulan-Bator. Y arriver se mérite car il faut emprunter une piste très mauvaises, et non-bitumée! Mais le spectacle en vaut le déplacement, le paysage change progressivement à l’approche de la vallée de Ovor Gorkhi.
De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
Le parc offre aux marcheurs de nombreux chemins de grande randonnée qui vont se perdre à travers de spectaculaires blocs de granit comme le « Rocher de la Tortue », un animal sacré chez les Mongols. Mais le summum de la randonnée reste le petit monastère de Gunji, un haut lieu de spiritualité. Pour y accéder il faut emprunter un sentier bien aménagé, enjamber un petit pont de bois et gravir prés la centaine de marches qui mène au temple. Le parcours est émaillé de nombreux panneaux qui affichent les pensées du prophète Bouddha, nécessaires pour approcher la doctrine de « l’ Eveil ».
De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
Repas du soir au Jirmiin tsagaan Nuur Camp, et nuitée dans la nature sous la yourte. Que voilà une expérience inoubliable, certes un peu spartiate du fait de dormir sous la yourte, mais riche d'émotions et de sensations fortes. Ce camp est localisé sur le territoire de la commune de Argalant à 60 kms de ULAANBAATAR. Le complexe comporte des toilettes et des cabines de douches ( eau chaude) bien séparées hommes et femmes de chaque côté du restaurant. la capacité d'accueil est de 60 à 80 personnes. Les repas préparés par un chef professionnel sont copieux et servis chauds. L'attraction fondamentale est une approche de la vie des cavaliers mongols. Le Parc National de Hustaï. Il est situé à 95 kms d’ Oulan-Bator aussi pour y accéder on s’engage sur la route goudronnée qui mène à Banyhankangai. La piste qui mène à l’entrée du parc se trouve à 13 kms de cette ville. Cette piste s’étire dans la steppe herbeuse de l’Ouest mongol, et mène au camp-hôtel de l’observatoire scientifique. Les 4/4 doivent ce cap franchi s’attaquer à des chemins très chaotiques.
De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
Le spectacle des collines vertes arrondies qui s’étendent à perte vue a quelque chose de magique, C’est à ce moment précis qu’il faut sortir les jumelles, les camescopes et surtout les appareils photos pour réaliser un safari-photo unique. C’est l’instant choisi pour observer les chevaux de Prjevalski, mais également les marmottes, les cerfs et autres lièvres et vautours dans un environnement magnifique et d’une authenticité naturelle, au milieu des montagnes arborées de pins et des plaines jonchées de fleurs sauvages et d’edelweiss «l’ étoile d’argent ». L'Ovoo en Mongolie,est associé à l'origine au culte des Montagnes et du ciel. Il prend le plus souvent la forme d'un tas de pierres, et se trouve typiquement au sommet des collines et des montagnes, ou de tout autre endroit sur élevé.
De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
Jour 7 : Parc national Hustaï - Oulan Bator Retour à Oulan Bator après le petit déjeuner matinal. Visite du Monastère bouddhiste de Gandan, 3e haut lieu bouddhiste après Lhassa et la Chine. Kubilaï le Grand décida au XIII ° siècle que le bouddhisme devenait religion officielle de l’ Etat. À partir du 16ème siècle, la religion bouddhique prit de l’ampleur à travers la population de la Mongolie. Elle fut alors décrite comme la religion jaune. Le monastère Gandan fut construit en 1840 par les maîtres Mongols qui le fabriquèrent en bois en suivant les plans de l’architecture national de l’époque et il fut décidé qu’il deviendrait le centre religieux de l’état mongol. Le premier temple fut une initiative de Bogdo Chultem-Jigmid-Dambijantsan, cinquième réincarnation depuis Zanabazar.
De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
"Monastère Gandan" Le "Monastère de Gadan est le Centre névralgique de la Mongolie bouddhiste.. Il se situe à quelques centaines de mètres du centre ville dans Oulan-Bator. Très populaire ce complexe qui regroupe plusieurs temples, une université bouddhiste, un collège de médecine traditionnelle et d'astrologie, est et le plus fréquenté de la Mongolie. Sur la route qui y mène il est surprenant de constater les énormes différences qui existent dans l’architecture des bâtiments couverts du sable en provenance du désert de Gobi. Outre le temple le plus important, celui qui abrite le boddisattva de la compassion « Megzid Janraising etl les 1000 statuettes les temples Orchidary Sûm et Golden Dedenporavan Sûm sont également à visiter. Puis quartier libre au centre ville pour acheter des souvenirs de toute sorte : cachemire, vêtements, chaussons, chapeaux, tapis en feutre, aquarelles, etc. Repas de midi au centre ville et promenade sur la Place Sukh Bator. Puis visite du musée des jeux mongols, étonnant musée, qui résume à lui tout seul la subtilité et l’ingéniosité de la culture mongole, vieille de plusieurs centaines d’années.

De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator

La soirée spectacle s’organisa dans l’Opéra de Oulan-Bator afin de découvrir l’art vocal mongol, célèbre pour ses chanteurs dia-phoniques et ses instruments nationaux aux formes très esthétiques. Tumen Ekh Ensemble: nous offert une fort belle prestation de l’art vocal mongol. TUMEN EKH est célèbre pour ses chanteurs dia-phoniques et leurs instruments nationaux dont les formes unique au monde sont particulièrement esthétiques.
*  Ces instruments de musique : yangqin, yochin , et morin khuur sont du reste comme les ballets "Tsam" inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. J’ai beaucoup apprécié ces danses masquées mongol-tibétaines. Leur symbolisme évoque des personnages de légendes et des rites importants du bouddhisme Tibétain. Elles extériorisent les bonnes et mauvaises influences, et veulent exorciser le mal. Repas du soir en ville et nuit à Edelweiss Hotel situé à quelques minutes de marche du centre ville, il se trouve dans le quartier où sont implantées un bon nombre d'ambassades étrangères, telles que les ambassades de Bulgarie, République tchèque, le Japon et la Corée du Sud.


De la chambre on profite de belles vues sur le mont Bogd et sur le centre-ville. La chambre double que j’ai occupée était en outre parfaitement équipée (téléphone IDD, TV satellite), avec l’ air conditionné. Elle disposait d’un mini bar bien approvisionné, d’une salle de bain était bien équipée en articles de toilettes dont un sèche-cheveux, et la douche pourvue d’un mitigeur fut très agréable. A l’évidence l’objectif de la direction est d'assurer un séjour confortable et agréable à ses résidents, même si il n'y a pas d'ascenseur, les grooms sont toujours disponible pour assurer l’acheminement des bagages dans la chambre, et le personnel reste extrêmement courtois et très serviable. Incontestablement les 3 étoiles de cet hôtel sont méritées.


De 2011-Sept- Mongolie

Jour 8 : Oulan Bator – Traversée du Désert de Gobi Embarquement à bord du transmongolien pour Pékin vers 6 heures du matin

De 2011-Sept- Mongolie

A la sortie d’Oulan Bator, le train serpente lentement offrant des vues à couper le souffle sur l’immensité de la steppe. Peu avant midi, entrée dans le désert de Gobi et observation des premiers chameaux et antilopes sauvages. Le repas de midi à bord sous forme de plateau repas distribué par le personnel du train. Arrivée à la frontière mongole en fin de journée. Formalités de sortie de Mongolie et d’entrée en Chine. En fin de soirée, impressionnant changement des boggies du train, permettant de voyager en Chine où l’écartement des rails est différent de celui de la Russie et de la Mongolie.
Nuitée à bord du train juste après l’entrée en Chine.


============Direction La Chine=============

De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
Jour 9 : Arrivée à Pékin. Le matin, réveil tranquille dans les plaines chinoises où l'on aperçoit au loin de temps à autres des pans de la Grande Muraille. L’arrivée à Pékin se fait par les lacs de retenue à travers plus de 60 tunnels dans des paysages grandioses.
Arrivée dans la capitale chinoise en début d’après-midi, où nous attend le guide "Zao Shen ( surnommé Victor, pour les touristes) et une sympathique reporter photo-vidéo). L'installation à l’hôtel se fera en fin d’après-midi. Pour l'heure est organisée une balade dans le quartier de Wanfujing et du marché du soir pour une immersion dans la fourmilière pékinoise.
Dîner. Nuit à Shenzhen Hotel.- Rien à redire sur ce prestigieux hôtel.Pour accéder à la chambre il faut traverser un petit vestibule, avec un coin bureau. C’est le minibar surmonté d’un téléviseur a écran plat de 82 cm qui donne accès à un spacieux lit de 1.80 m. Les double vitrages confèrent à l’ensemble finement décoré une très attrayante une ambiance. La salle de bain ne manque de rien. Le petit déjeuner offre un excellent buffet très variés avec des produits de qualités qui donneront satisfaction aux plus exigeants. Le cadre est de grand standing. Il offre une piscine, un spa, des salles de jeux, des salles de conférences, et un shopping de luxe. L’établissement n’a rien à envier à un palace. Le service exceptionnel est assuré par le personnel courtois, compétent et attentif à la demande du client.Je suis très enthousiasmé de mon séjour dans cet établissement.

De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator

Jour 10 : Pékin – La Grande Muraille – Pékin (60 km -1h15) Réveil matinal pour une journée d’excursion à la Grande Muraille. S’étirant sur plus de 7200km, la Grande Muraille est une œuvre colossale qui émerveille chaque année plusieurs millions de visiteurs. Balade à pied sur la Muraille dans l’un des endroits les plus pittoresques, reconstruit à l’époque des Ming. Repas de midi en cours d’excursion au Siwei Friendship Store Changping. La décoration de ce vaste complexe de restauration à quelque chose de très occidental. Le chef propose une vaste gamme de menus qui sauront ravir les clients les plus exigeants. (Euromenus, spécialités japonaises, pizzas, menus enfants, fast-food...)L'ambiance est très feutrée et douce. J'en garde un bon souvenir. Dans l’après-midi, poursuite de la visite aux tombes de la dynastie Ming. Nous parcourrons la voie des Esprits bordée de statues d'animaux, de dignitaires civils et militaires et de lettrés qui menait aux tumuli de la nécropole des Ming. Retour à Pékin. Dîner. Nuit à l’hôtel Shenzhen .

De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator

Jour 11 : Pékin Le matin, visite de la Cité interdite. Centre symbolique de la Chine et du monde, la Cité interdite fut durant des siècles le sanctuaire inviolé de la puissance du céleste empereur. Franchissant la muraille pourpre, nous empruntons un véritable chemin initiatique, de jardins en palais et en pavillons. Nous visitons salles officielles, appartements privés et pavillons consacrés à la méditation. Repas de midi en ville.


De De Irkoutsk à Pékin via Oulan-Bator
L’après-midi, la somptueuse architecture du Temple du Ciel nous permet de découvrir les rites complexes qui régissaient la vie des empereurs. Spectacle de cirque. Enfin, pour cette dernière soirée, nous avons goûté aux joies de la gastronomie lors d’un dîner d’adieu en dégustant la célèbre spécialité pékinoise, le canard laqué, dans un salon particulier de l'hôtel.
Jour 12 : Pékin – Paris: 2 heure du matin, c'est l'heure du transfert de l'hôtel à l'aéroport et envol pour Paris. De beaux souvenirs!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire